Livraison gratuite pour les commandes de 100$ et plus (avant taxes, excluant la livraison)


Suggestions littéraires pour les lecteurs qui aiment la peur

Publié le 5/13/2022 1:19:57 PM par Claudia Turmel de Cassioprof


/blogue/2022-05-12 140825.jpg

Quand j’étais jeune, je me rappelle avoir dévoré pluuuuusieurs livres « Frissons » ou « Chair de poule » et d’avoir écouté l’émission qui commençait toujours par « cette histoire est arrivée à l’ami d’un de mes amis… » Ça sonne une cloche à d’autres personnes? Haha! Je comprends donc l’enthousiasme des jeunes à vouloir découvrir, eux aussi, des livres qui leur feront vivre une foule d’émotions… incluant la peur! Dans cet article de blogue, je vous présente cinq livres, que j’ai eu le bonheur de lire dernièrement. Ils font partie de trois collections différentes… de quoi occuper vos lecteurs assoiffés d’épouvante un bon moment! 

 

Monstrueuse clôture (Nadine Descheneaux chez Héritage jeunesse)

Monstrueuse clôture (Nadine Descheneaux chez Héritage jeunesse)

Pour les enfants de 8 ans et plus qui n'ont pas froid dans le dos, la collection Frissons chez Héritage jeunesse va assurément conquérir leur coeur (et leurs peurs!). 

Dans cette collection, Nadine Descheneaux offre une trilogie mettant en vedette Hugo, un jeune garçon qui vit une foule de situations intrigantes. Dans ce tome, Monstrueuse clôture, Hugo et son ami Nathan égarent accidentellement la balle avec laquelle ils jouent au retour de l'école... sur le terrain d'un voisin dont on raconte de sinistres histoires. Réussiront-ils à récupérer leur balle? Quels dangers les guettent?

Un livre qui a du mordant et qui fera monter l'adrénaline de vos jeunes lecteurs! On plonge rapidement dans cette histoire qui donne (juste assez!) la chair de poule. 

PS. Est-ce qu'on peut remarquer à quel point Nadine est polyvalente! Elle s'amuse dans tellement de styles littéraires! Premières lectures, albums, romans... rien ne lui fait peur! ;)

 

L’homme de la cave (Alexandre Côté-Fournier chez La courte échelle)

L’homme de la cave (Alexandre Côté-Fournier chez La courte échelle)

C’était le premier livre de la série noire qui me tombait sous la main et je dois avoué que j’ai adoré! 

Dans cette histoire, un jeune garçon est effrayé de descendre au sous-sol faire ses corvées à cause d’une peinture d’un homme lugubre. Ce dernier réussi à entrer en communication avec Colin et en faire son serviteur. Sa mission est d’apporter à manger au portrait trois fois par jour. Le problème, c’est qu’il n’est pas si facile pour un jeune de trouver autant de nourriture! Grâce à une bonne dose de courage, de laisser-aller… et d’ecourantite (!), Colin réussira à se débarrasser de l’emprise de la peinture sur lui. 

Personnellement, j’ai adoré la solution du jeune garçon pour satisfaire l’homme de la cave. Une belle manière d’apprendre aux enfants d’être créatif et d’aider son prochain.

 

Les corneilles de Diablevert (Valérie Fiset-Sauvageau chez Bayard Jeunesse Canada)

Les corneilles de Diablevert (Valérie Fiset-Sauvageau chez Bayard Jeunesse Canada)

Avec la collection Zèbre de Bayard Jeunesse Canada, on se trompe jamais! ??

Dans cette histoire intrigante, les corneilles envahissent le terrain de la nouvelle construction du quartier de Yaomie. Nicolas, un ami qui passe ses étés à Diablevert, l'aide à enquêter sur le phénomène étrange qui dérange de plus en plus le voisinage et les pauvres résidents de la demeure. Réussiront-ils à se débarrasser une bonne fois pour toutes des corneilles menaçantes?

J'adoré ce roman! L'intrigue commence rapidement et le lecteur accompagne les héros dans leurs recherches et leurs découvertes. ?? Les graphiques qui se trouvent dans le montage ajoutent une ambiance mystérieuse. ??

Voici une ressource gratuite inspiré de ce roman pour se familiariser avec la virgule.

 

Le miroir des épouvantes – Collection Même pas peur (Jocelyn Boisvert chez Les Malins)

Le miroir des épouvantes – Collection Même pas peur (Jocelyn Boisvert chez Les Malins)

La nouvelle série de Jocelyn Boisvert aux éditions les malins m’a vraiment surprise! Dans le roman jeunesse « Le miroir des épouvantes », Isa, jeune adolescente et fille d’un scénariste de films d’horreur, passe l’été dans une maison possiblement hantée. Grâce à une nouvelle amitié, Isa en découvre plus sur l’histoire de cette étrange demeure. Elle constate aussi qu’un miroir qui trainait semble déformer la réalité. Comble de malheur, c’est cet objet qui est responsable des intempéries entourant cette maison... et la disparition d’individus. Est-ce que l’héroïne et son nouvel ami s’en sortiront sains et saufs? 

Pour les lecteurs intermédiaires qui n’ont pas froid aux yeux, ce roman est rempli de mystère... et de peur! Personnellement, je le recommanderais pour le troisième cycle puisqu’il est quand même question de cadavres, de disparition, de suicide et de créatures épeurantes. Je trouve également le vocabulaire extrêmement riche! C’est donc un ouvrage parfait pour explorer le lexique entourant l’horreur. ?? Enfin, au début et à la fin du roman, on retrouve quelques pages sous la forme d’une BD dans laquelle on aperçoit l’auteur qui parle de son livre. Une idée originale pour accrocher les amateurs de bande dessinée à essayer un roman jeunesse.


Féroce aréna (Louis Laforce chez Héritage jeunesse)

Féroce aréna (Louis Laforce chez Héritage jeunesse)

Les livres bleus de la série Frissons s’adressent à un lectorat de 9 ans et plus… et je dois avouer que j’ai trouvé celui-ci pas mal épeurant! Les jeunes lecteurs ayant une soif de frousse seront servis! 

À la suite d’un incendie dans la maison familiale, Michel, Manon et X deviennent orphelins et vont habiter chez leurs grands-parents. Papi, qui est responsable de l’entretien du Colisée de Québec, apporte souvent les enfants lorsqu’il doit s’y rendre en urgence. Michel profite de chaque occasion pour poursuivre sa chasse aux fantômes dans le but de retrouver ses parents. C’est lors d’une soirée intensément troublante que le trio se retrouve devant des spectres, un cauchemar, des hallucinations et une foule d’autres éléments surnaturels. À la toute fin, Michel réussit à trouver la réponse qui permettra à tous de quitter le vieux stade hanté... vivants!